Erosion côtière : Mme Amorin apporte son soutien aux victimes les plus démunies

Depuis quelques années, les familles vivant sur la côte togolaise font face à une catastrophe de l’accélération de l’érosion côtière. La cause selon les victimes est due à la construction de la société LCT. Dans cette situation, certains ont perdu leurs maisons, leurs champs et même leurs vies, laissant derrière eux les orphelins. Ceux qui sont toujours sur la côte actuellement avec tous les risques possibles sont dans une situation de précarité.

Soucieuse de la précarité de ces familles, Mme Amorin, membre du collectif des personnes victimes de l’érosion côtière, a décidé de faire don de kits alimentaires à plus de cinquante (50) foyers dans le but de les soulager . Les kits essentiellement composés de riz de 5 kilos, de deux litres d’huile et bien d’autres ont été remis aux bénéficiaires par Mme Lolita MENSAH, représentant sa mère, Mme Amorin.

Erosion côtière : Mme Lolita MENSAH apporte son soutien aux victimes les plus démunies

 « La situation sociale s’est extrêmement dégradée dans nos villages(…) des gens n’ont plus de maisons familiales, ils ne savent plus où aller, ils n’ont plus d’ateliers ni de la chefferie et on a vu la précarité des familles augmentées c’est une vraie catastrophe humanitaire qui se passe sur la côte actuellement, et maman et moi on s’est dit qu’il faut essayer de soulager ces familles qui sont complètement précaires, démunies face à la catastrophe de l’accélération de l’érosion côtière, même si c’est par un petit geste », a laissé entendre Mme Lolita MENSAH, membre du collectif des victimes de l’érosion côtière.

Ce fut un moment de joie pour les bénéficiaires, qui n’ont pas manqué d’exprimer leurs mots de gratitude au collectif des personnes victimes de l’érosion côtière à travers Mme Lolita MENSAH.

Présent à cette cérémonie de remise, le chef du village d’Agbavi, Togbui Agbavi Koulahanawo Koffi III, porte parole du collectif des personnes victimes de l’érosion côtière se dit être triste de cette situation alarmante.

« ça me fait pitié aujourd’hui qu’un malade puisse soutenir un autre malade parce que nous sommes tous des victimes, une victime qui vient de faire don aux victimes encore, ça ma beaucoup touché. Que Dieu bénisse cette femme qui a initié ce geste en l’endroit de ces familles démunies », a-t-il martelé avec tristesse.

Togbui Agbavi a saisi de l’occasion pour lancer un appel aux institutions de défense de droits de l’Homme à leur venir en aide en particulier le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Romuald A.  

Laisser un commentaire